Prendre du recul, une attitude qui nous le rend bien

Alors que les terrasses et restaurants étaient encore fermés pour cause de Covid, je me suis vue refuser l’utilisation des toilettes d’une boulangerie / salon de thé, dans laquelle je venais de consommer. Mon fils de 3 ans avait un besoin pressent. Le genre que l’on n’a pas envie de faire dehors, même quand on est un garçon. Les wc publiques étaient fermés.

C’en était trop. Offrir à nos enfants un monde dans lequel la peur a pris le dessus sur l’humanité, allant jusqu’à les priver de toilettes, non merci. Le gérant d’un petit kiosk m’a demandé ce qui se passait. Il m’a offert un verre d’eau et quelques bonbons pour mon fils.

J’ai pris du recul. J’ai accepté le fait que cette boulangère ne partageait pas les mêmes valeurs que moi. J’ai remercié l’Univers pour m’avoir fait croiser le chemin de cet homme, comme pour me dire « tout n’est pas noir. C’est à toi de choisir ce sur quoi porter ton attention ».

Quelques mois plus tard, cet incident presque oublié, je me rends à nouveau dans cette boulangerie. J’avais promis à mon fils un cannelé de Bordeau. Il les adore. Seulement, j’avais oublié mon porte-monnaie chez-moi. Attristée, je demande à la boulangère (pas la même que lors de notre première aventure), s’il est possible de payer avec TWINT (moyen de paiement par téléphone). Celle-ci me répond que non, mais qu’elle me donne volontiers un cannelé que je pourrai payer une prochaine fois. Puis elle tend la pâtisserie à mon fils.

Ce geste m’a profondément touchée. Je remercie le ciel et perçois un autre cadeau derrière cela. Celui du pardon et de la bienveillance. En effet, si je m’étais braquée lors du premier incident, me disant que je ne remettrai plus jamais les pieds dans cette boulangerie, je me serais privée de la confiance de cette femme.

Petit clin d’œil pour boucler la boucle ; lorsque je suis venue le lendemain payer le cannelé, les deux femmes auxquelles j’avais eu à faire dans ce lieu, étaient là. Celle qui m’avait refusé l’accès aux toilettes, quelques mois plus tôt, et celle qui a fait preuve de douceur. Comme pour me montrer qu’en chaque lieu, chaque personne, ombre et lumière se côtoient. C’est pourquoi il serait dommage de tourner le dos à quelqu’un, sous prétexte que nous avons vu son ombre…

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

E-book gratuit

10 questions pour voyager au cœur de Soi

Celine Zufferey